jeudi 29 octobre 2009

Douceur de sureau noir et framboises

Voilà bientôt 5 ans que j'habite dans la maison du bout du pré où coule un ruisseau et je n'avais encore jamais goûté le sureau noir... Et pourtant il y a plein de sureaux noirs dans le jardin et dans la haie.
Plusieurs fois, une amie m'a conseillé d'essayer de faire les fleurs en beignets... Elle m'a même prêté un livre sur le sujet... Mais je n'avais pas encore osé franchir le pas. Et puis je voyais toutes ces belles grappes de sureau me faire de l'œil et me tenter...




J'ai donc tout d'abord vérifié qu'il s'agissait du bon sureau. Il existe trois sureaux différents en Europe. Par ici, il n'y en a que deux et ils sont en fait assez faciles à distinguer l'un de l'autre. Le premier, le sureau yèble ou hièble ressemble plutôt à un petit arbuste et ses fruits, noirs aussi, ne retombent pas en grappe mais forment des ombrelles. Ceux là ne sont pas comestibles. À l'inverse, le sureau noir est un arbre bien plus grand que son cousin et ses fruits retombent en grappe. Et surtout ils sont comestibles une fois cuits !! Attention, ces fruits ne se consomment pas crus, ils peuvent provoquer des nausées.




Une fois les grappes ramassées, il faut les laver et surtout enlever les fruits de la grappe... Ce n'est pas une petite histoire... J'ai récupéré 1,2 kg de fruits mais j'y ai passé au moins 2h........ Il faut aussi se méfier parce que cette baie tâche énormément !! Puis j'ai été cueillir les framboises. Cette partie là est très certainement la plus facile et la plus agréable parce qu'une framboise sur deux est directement avalée !!




Douceur de sureau framboise
1,2 kg de baies de sureau noir
1 kg de framboise
800g de sucre complet

Mélanger les fruits, ajouter le sucre et laisser cuire 1h.
Vous pouvez filtrer pour enlever les pépins mais comme j'aime bien ce petit craquant, je les laisse.

Si vous faites comme moi et que vous laissez le couvercle sur le faitout, et bien vous obtenez une douceur au sureau et framboise, c'est à dire une confiture liquide. Et si vous voulez une consistance plus ferme, une confiture, et bien vous ne mettez pas le couvercle.... (c'était mes premières confitures...)










Cette douceur est aussi parfaite
dans un yaourt !!












Dans le sureau, tout peut servir, de son écorce à ses baies.
Ainsi la deuxième écorce du sureau noir en décoction serait un excellent remède contre les rhumatismes et les calculs. Cette écorce se récupère à la fin de l'hiver. Je vais essayer d'en récupérer pour goûter et je vous tiendrais au courant.
Les feuilles et les fleurs de sureau noir peuvent se faire en thé et en infusion. Ces dernières peuvent aussi se manger en beignet et les baies en confitures, gelées et autres douceurs !!
Et pour finir, même au jardin, ce végétal peut être utilisé. Ainsi la décoction de feuilles des sureaux yèble ou noir peuvent servir au jardin comme répulsif.


J'ai trouvé toutes ces informations dans mes deux livres fétiches dont je vous ai déjà parlé ici et :
Bernard Bertrand, Jean-Paul Collaert et Eric Petiot, purin d'ortie et compagnie, éditions de Terrain, 2004, 95 p.
d’Agnès Dubrulles, des tisanes pour le plaisir, le bien-être par les plantes, éditions Christine Bonneton, 2007, 159 p.






mercredi 28 octobre 2009

Le bento des remords et ses galettes de quinoa pommes


Je vous avoue quand ce moment j'ai un peu de mal à faire des bentos très innovants... Je n'ai plus de nez, plus d'oreille et la gorge est en train de rendre l'âme aussi... Donc la veille au soir je me dis que je ne vais pas faire de bentos et que j'irais à la boulangerie... Et le matin, 15mn avant de partir, je suis prise de remords et je me prépare ma boîte...
Voici donc un de ces bentos remords... Avec la recette des galettes de quinoa pommes !!




Encore une boîte que vous n'aviez jamais vu... Enfin presque parce que c'est celle que j'ai utilisé pour le bento 50... Mais on ne voyait pas le couvercle... J'avoue que j'ai acheté cette boîte qu'à cause de son couvercle... Une bentobako Shinzi Katoh avec des chats partout !!




Je mange donc essentiellement en ce moment des galettes de quinoa pommes que je trempe dans la fameuse confiture de Laurence Feron à la poire d'Angleterre... A cela s'ajoute une salade des dernières tomates et du chou rouge. Et pour finir, une tranche de saumon fumé agrémentée de graines d'alfalfa.




Et pour le dessert, des brioches maison au chocolat. La base de la recette est ici.


Galette quinoa / pomme (17 petites galettes)
120g de quinoa rouge
2 pommes fruits
2 œufs
3càs de farine
muscade

Au préalable, il faut râper les pommes et faire cuire le quinoa.
Ensuite mélanger le quinoa, les pommes et la muscade. Puis ajouter les œufs, mélanger et enfin incorporer la farine.
Former des galettes (ici j'ai utilisé une petite louche comme moule) et faire cuire à la poêle des deux côtés.



Plus que quelques jours pour m'envoyer vos bentos
 pour le concours bento pomme !! La récap' c'est par ici !



Petite info : le site femme2decotv organise une semaine japonaise à partir du vendredi 23 octobre. Vous pourrez y trouver les créations de Mook, de Diana et de Fossettes, des astuces pour décorer vos bentos et la recette des gyozas !


dimanche 25 octobre 2009

Confitures & co

J'ai des pommiers et des pommes... Mais ça ce n'est pas une nouvelle...

J'ai des pommiers et des pommes et j'en ai mangé presque tous les jours et de différentes façons...

J'ai des pommiers et des pommes et je ne sais plus quoi en faire...



Mais j'ai aussi la chance d'avoir pu participer à un stage sur la transformation des pommes et autres fruits du bocage normand en gelée, pâtes de fruits, jus…

C'est par l'intermédiaire de l'association Savoir Faire et Découverte que j'ai eu connaissance de ce stage. Cette association propose de découvrir et de partager des savoir faire par l'intermédiaire de formations, de stages et de rencontres et découvertes qui vont de la cuisine jusqu'à l'éco-construction en passant par la céramique et les oiseaux.

Samedi matin je me suis donc munie de mes bottes, de mon panier de pommes et de mon petit couteau pour aller à la rencontre de Laurence Feron et de sa boutique / atelier.




Nous étions trois stagiaires autour de Laurence : Lydie, Emilie et moi même. Nous avons été très chaleureusement accueillies à La Boutique. Autour d'un café, nous avons tout d'abord fait connaissance, et nous avons discuté des différents types de conserves de fruit que nous pouvions faire en partant des moins sucrés au plus sucrés : de la compote à la pâte de fruit, en passant par la marmelade, la confiture et la gelée. Nous avons vu aussi comment faire des fruits confits et autres conserves de fruits comme les prunes ou les pommes.




Puis nous avons commencé à découper des pommes et à moudre les coings dans un antique mais extrêmement efficace presse purée... Emilie s'est particulièrement distinguée dans cette discipline !!
Tout en faisant cela, nous avons regardé la gelée de coing puis de pomme se faire et les gouttes filer pour finir par se figer.




Le midi, nous avons pu déguster une compote de pommes de calville que nous avions faite dans la matinée avec une terrine de porc. Mais le vrai délice de ce repas a résidé dans la tartine de confiture de poires d'Angleterre de Laurence avec une terrine de canard de Fabrice Retoux.

Nous avons continué toutes ces activités durant toute l'après-midi. Les coings ont donc fini en confitures, gelées et pattes de fruit et les pommes en confitures et gelées.
Pour finir nous avons fait des échanges !! Emilie et Lydie sont venues avec des prunes sauvages ramassées le matin et là j'avais encore des pommes... Nous avons donc pu échanger nos fruits et repartir chacune avec les victuailles des autres ! Merci à vous deux !

confiture et gelée de coing




gelée de pomme



Les couleurs et textures de ces préparations sont sublimes. Les odeurs étaient délicieuses et l'ambiance chaleureuse !

Si vous voulez goûter aux produits de Laurence Feron, vous pouvez la trouver à La Boutique à Taillebois dans l'Orne près de Flers.  Un autre stage est prévu le 08 novembre et l'inauguration de La Boutique a lieu le 14 novembre 2009.

Laurence Feron
La boutique
61100 Taillebois
02 33 37 93 12

vendredi 23 octobre 2009

des giozas sucrés : pommes et noix de coco

Comme promis, voici la première recette de mon 50ème bento : les gyozas sucrées à la pomme et à la noix de coco. La noix de coco est directement incorporée dans la pâte.





gyozas pommes (6 giosas)
1 pomme fruit rapée
2càs farine T150
1càs farine T55
2 càs de sucre complet
3 càs de noix de coco en poudre
1/20l d'eau tiède

Mélanger les farines, le sucre et la poudre de noix de coco. Ajouter l’eau tiède et former six petites boules. La pâte doit être souple sans être collante.
Etaler la pâte très finement et ajouter au centre un peu de pomme préalablement râpée. Relever d’un peu de sucre sur le dessus puis fermer. Faire le pliage du giosa comme expliqué ici.

Pour la cuisson : mettre de l’huile au fond de la poêle. Une fois l’huile chaude, ajouter les giozas et couvrir. La cuisson se fait sur une seule face, il ne faut donc pas retourner les giozas. Une fois les gyozas dorés, ajouter, hors feu, un peu d’eau dans la poêle, refermer le couvercle et laisser cuire à la vapeur quelques secondes.

Il n'y plus qu'à servir chaud, parce que c'est meilleur, avec une petite pointe de crème fraiche et un verre de cidre !


Petit édit : le site femme2decotv organise une semaine japonaise à partir du vendredi 23 octobre. Vous pourrez y trouver les créations de Mook et de Diana, des astuces pour décorer vos bentos et la recette des gyozas !!

mercredi 21 octobre 2009

bento 50 : le bento qui a de la pomme

Et bien voici le 50ème bento que je vous présente !! Ca fait plus de 50 bentos que je mange mais c'est le 50ème qui a eu le privilège d'être immortalisé sur cette page !!

Et pour ce 50ème bentos j'ai eu envie d'essayer de lui donner des habits de fêtes !! Une fête normande autour de la pomme. Mon repas de ce midi est donc entièrement tourné vers la pomme... Ce n'est pas que j'aime tant que ça les pommes mais ici on vit dans la pomme... Et je suis entourée de pommes au point que je ne sais plus quoi en faire.... Sans compter qu'on veut me donner des pommes... Que lorsque vous proposez des pommes à quelqu'un par ici on vous répond invariablement : « c'est gentil mais mes parents, ma belle-mère, des amis (etc.) m'ont déjà donnée trois cagettes » Donc il faut vivre toute l'année avec des pommes...



Dans ce bento pomme, on trouve des galettes de quinoa / pommes décorées de fleurs de pommes de deux variétés différentes, les boscops et les grosses rouges dont je ne connais pas le nom. Pour les accompagner, quelques rondelles de saucissons en alternance avec des triangles de pommes.



Ici, ça ne se voit pas mais il ya aussi des pommes... Ce sont des roulés de jeunes feuilles de bettes crues aux pommes et gruyère de Carrouges.




Le dessert... Une expérimentation que je réitérerais !! Des giosas sucrés aux pommes et noix de coco !!






Les recettes des galettes végétales aux pommes et des giosas sucrés suivront dans la semaine... Pourquoi remettre à plus tard ce que je pourrais faire aujourd'hui... Et bien parce qu'il me faut un peu de place pour vous parler du Grand Jeu Bento Pommes pour fêter ce 50ème bentos !! Parce que je suis très fière d'être arrivée à tenir ce blog jusqu'à maintenant... Bon 50 bentos ce n'est pas énorme soit mais c'est un premier palier et j'avais envie de le fêter...
Si vous voulez aussi fêter ce petit événement avec moi je vous invite à préparer aussi un bento pommes !! Si vous voulez jouer, vous m'envoyer une photo de votre bento avant le lundi 02 novembre 00H00. Elles seront publiées ici entre le 03 et 05 novembre et tout le monde pourra voter une seule fois pour son bento préféré !

Alors pour les règles c'est assez simple :
Aucune obligation de faire de publicité pour ce blog ;
Aucune obligation d'avoir un blog (ceux qui veulent participer et qui n'ont pas de blog, et bien vous m'envoyer aussi votre photo par mail) ;
Il suffit juste de m'envoyer une photo (800 px environ si vous pouvez) de votre bento à l'adresse indiquée en haut dans la colonne de droite ;
Tout le monde pourra voter qu'il est fait ou non un bento ;
Les trois personnes dont les bentos auront été plébiscités recevront un cadeau et une pomme ! Et en cas d'ex aequo, et bien je ferais un tirage au sort !


Et voilà ce qu'on gagne !!



Pour ceux et celles que cela tente et bien
à vos pommes maintenant !!


Et encore un grand merci à Trotine qui a réalisé la page de vote !

mardi 20 octobre 2009

un bento qui indique l'ouest...

Oui c'est possible qu'un bento indique l'ouest...



Celui-ci est fait d’un tout petit reste de ma carte postale du Japon : la moitié de l'omelette roulée !! Pour l'accompagner, j'ai choisi de lui adjoindre une flèche de polenta au gruyère sur un lit de pois chiche. Evidemment j'ai fait attention pendant tout mon repas que celle-ci pointe toujours vers l'ouest....




La partie froide est assez simple... Quelques buissons de brocolis se partagent la place avec des rondelles de carottes alignées et du choux rouge en vrac !




Et pour le dessert.... Et pour le dessert...
J'ai la chance d'avoir des collègues / ami(e)s très très gourmands. Certains sont justes gourmands et d'autres sont aussi très habiles en cuisine !!



Depuis lundi, j'ai donc la chance de manger des spéculoos maisons réalisés ce weekend par une amie et sa tribu... Il faut préciser que Chris de Cecce est belge et que les spéculoos n'ont absolument aucun secret pour elle !! Même si elle va me dire le contraire une fois qu’elle aura lu ce billet !!

lundi 19 octobre 2009

carte postale du Japon

Diana et Karachiwie nous font vivre depuis quelques temps une jolie épopée avec nos bentos !! Il s'agit, par l'intermédiaire de nos petites boites, de faire un tour du monde. L'Italie et l'Indonésie ont déjà vus passer nos voyageuses et aujourd'hui elles font escales au Japon




Comme j'avais un peu de temps devant moi, j'ai voulu les rejoindre pour cette petite virée. J'ai essayé de faire un bento sur le japon mais je ne suis pas très douée dans le figuratif et je l'ai donc joué assez simple avec ce drapeau japonais en courgette et tomate cerise...Le drapeau japonais est constitué d'un rectangle blanc avec au centre un disque rouge qui représente le soleil. Le rouge symbolise alors la sincérité et la passion et le blanc, la pureté et l'honnêteté. Les plus anciennes représentations de ce symbole dateraient des XVe / XVIe siècles.Si vous voulez un peu plus d’informations , notamment sur les deux autres drapeaux du Japon, vous pouvez aller voir ici. En revanche je n’ai pas réussi à trouver les représentations médiévales dont parle le texte…




Je ne suis pas très douée dans les bentos figuratif, je me suis donc plutôt attachée à réaliser des mets japonais : une omelette roulée et des kazarimakis.Pour l'omelette roulée, j'ai utilisé deux œufs, du vinaigre de riz et du gomasio.




Les deux sushis sont réalisés pour le premier avec du riz thaïlandais noir et rouge et du riz rond complet blanc italien. Le deuxième est aussi fait avec les même riz sauf que le riz blanc est teinté avec de la betterave. Le centre du maki est une tranche de courgette.




Si je vous dis que le japon me fait penser au mot éléphant seule trois personnes vont comprendre l’allusion. Donc pour finir voici ce que m’évoque le Japon : ma petite collection de livre de cuisine asiatique. Elle s'est trouvée augmentée il n'y a pas très longtemps, grâce à Trotine, d'un livre sur les yakitoris et un autre sur la cuisine d'Asie.

samedi 17 octobre 2009

hommage à l'ail violet de Trotine

Un ail des aulx...

Chantier de fouille du cimetière de Saint Ayoul, Provins, Seine et Marne, 1996 :
Un jour, sur ce chantier de fouille, où j'étais bénévole, une personne me dit fièrement en agitant un pot percé sous mon nez : « tiens voilà un pot à aulx ». Et moi j'entends évidemment : « pot à eau »... Quelle ne fut pas ma perplexité devant cette céramique percée qui était censée contenir de l'eau...
Voilà donc comment j'ai découvert le pluriel d'ail... des aulx...




L'ail est une plante miraculeuse !! Cette plante lutte contre le mal en repoussant certains vampires et aussi les maladies !! Ainsi, il semble que croquer une gousse d'ail cru par jour soit bénéfique pour la santé (dixit mon voisin éleveur laitier depuis des générations...). L'ail est aussi excellent pour les plantes notamment pour lutter contre la cloque du pécher. Je vous en avais déjà parlé ici et mes pêchers sont maintenant en parfait santé !! L'infusion d'ail permet aussi de lutter contre les araignées rouges...

Deux recettes découvertes sur ce site et celui-ci ont retenu mon attention : la liqueur d'ail et le vin blanc à l'ail...

La liqueur d'ail permettrait de lutter contre l'anémie. Pour réaliser cette mixture, piler assez d'ail pour qu'elle remplisse une bouteille d'un litre, au un tiers et ajouter les deux tiers restant d'alcool. Puis laisser la bouteille au soleil pendant 15 jours. La cure se fait en versant 2 à 3 gouttes dans un verre d'eau chaude avant le déjeuner. On augmente régulièrement jusqu'à 25 gouttes puis on diminue de la même façon.

Pour le vin blanc à l'ail, il faut piler deux ou trois gousses dans du vin blanc et laisser macérer quelques jours. Prendre une cuillérée de la mixture tous les matins avant le petit déjeuner.

Merci encore Trotine pour cette magnifique tête d'ail violet ! Et voilà ce que j’en ai fait… J'espère que celà t'inspirera !!



L’infusion Trotine
1 cayeu d’ail violet reçu par la poste avec pleins d’autres cadeaux
2 càc de graines de cardamone
½ citron

Découper le cayeu en petites cubes. Ecraser les graines de cardamone. Jeter le tout dans une casserole d’eau et faire infuser. A la fin de la cuisson, ajouter le jus d’un demi-citron.
Servir chaud !! Il semble que l’infusion d’ail soit excellent pour lutter contre les angines et autres infections hivernales…


Et pour finir, ce morceaux des fabulous trobadors glorifiant l'ail !!


Découvrez la playlist fabulous trobadors avec Fabulous Trobadors


Et encore une autre tasse d’AnneC que j’adore !!

vendredi 16 octobre 2009

bento-power caennais

Après Bordeaux, Paris, Nancy, nous pouvons rajouter un point sur la carte de France des magasins de bentobako ! Ici à Caen !



Il y a quelques jours, j'ai reçu un mail de FaM de FaM, une bentoïste caennaise, qui voulait me prévenir qu'une boutique à Caen vendait des bentos !! Je me suis donc rendue sur place munie de mon appareil photo afin de vous faire découvrir cette boutique du centre ville de Caen !!



J'ai été chaleureusement accueillie par Lee et nous avons bavardé sur les bentos et les difficultés d'approvisionnement en France. La boutique de Lee, tout comme celle de Komikku à Paris, travaille en collaboration avec Bento & Co !! Donc on y trouve une partie de la gamme de bentobako que propose Bento & Co !!




ChezL
26 rue Froide
14000 Caen
02.31.74.5.75




mercredi 14 octobre 2009

des oiseaux dans un bento

Le titre n'est pas très évocateur mais je viens de passer cinq bonnes minutes dessus. Ma première idée tournait autour d'"un bento le plus simple du monde dans le monde entier"... Pas très interressant non plus... Tout ça pour dire que ce bento est ultra simplissime. Mais sous cette simplicité se cachait un repas fort bon !!




Donc j'ai mangé une salade simple d'endive, carottes et choux rouge pour la partie légume. Et pour la partie féculent, du riz complet et une demi tranche de jambon pour les protéines !!


Les roulés au jambon étaient succulents !! Ils sont fourrés avec une feuille de bette, de l'alfalfa assaisonné de gomasio. Le gomasio c'est mon nouveau dada culinaire du moment !!



Et voici les oiseaux de mon titre en carotte et betterave rouge crue. Je précise ce fait parce que je veux dire ici que je n'aime pas du tout les betteraves cuites.

Je rejoins donc entièrement Clairotte sur ce thème !

Ainsi qu'il est bon de manger une jolie et croquante salade de betteraves et carottes rapées !! Il y a un petit goût de terre et un autre plus sucré qui se mélangent pour former une explosion de bonheur !!

mardi 13 octobre 2009

bento Shinzi Katoh et pain aux noix

Aujourd'hui j'ai mangé pour la première fois dans une bentobako Shinzi Katoh de 500ml. Voilà 10 mois maintenant que j'ai acheté cette boîte. C'est même en fait, chronologiquement parlant, la première boîte que j'ai acheté et comme la plupart d'entre nous, je me suis demandée comment je pouvais mettre assez à manger là dedans !! Et bien après 10 mois de pratique du bento, je me suis enfin décidée à l'utiliser !! Et la conclusion s'est imposée d'elle même : elle n'est pas trop petite !!




J'ai mis dans le compartiment du bas un reste de légumes cuits au cidre agrémenté de deux tomates cerises pour la couleur ! Et en haut, le reste d'un yakitori de poulet et un quart de tranche de jambon. La zone de féculents regorge de riz complet et d'un trèfle, pour rappeler le thème de la boîte, d'autres céréales (épautre, semoule, blé je crois...).




La voici fermée ! Je la trouve vraiment très agréable et je pense que je vais désormais plus souvent l'utiliser !!




Avec tout celà, j'ai ajouté une tranche de pain aux noix avec un petit morceau de salers.




Pain aux noix fraiches
250g de farine T55
250g de farine T150
100g de noix
1,5 càc de sel
levain
1/3l d'eau tiède

Mélanger d'abord les farines avec le levain. Ajouter ensuite le sel, puis les noix et mélanger. Ajouter l'eau et pétrir jusqu'à former une boule et laisser reposer pendant 2h.
La cuisson de ce pain a été réalisée à l'aide d'une cocotte en fonte. J'ai d'abord démonté la poignet du couvercle à l'aide d'un tournevis, puis nappé la cocotte de papier sulfurisé et déposé mon pâton et enfin fermé le couvercle pour qu'il lève tranquillement pendant 2h .
Le grand avantage de cette technique c'est la cuisson !! En effet, il suffit juste de placer la cocotte fermée dans le four sans préchauffage préalable et de placer la température à 240°C pour 45mn. Et c'est tout !!

Prochainement la démonstration en image !!




Et pour finir, le petit sac qui va bien avec ma bentobako trèfle de Shinzi Katoh !!

lundi 12 octobre 2009

allez hop au boulot avec un bento !!

Aujourd'hui c'est la rentrée pour moi... J'avais préparé mes vêtements neufs, mon panier avec les dossiers en retard dedans et mon bento evidemment !!
Le pantalon neuf n'a hélas pas tenu ses promesses... Je l'ai lavé ce weekend et un bouton s'est échappé quelque part dans la nature entre la machine à laver et le tancarville dehors... Les dossiers en retard... Et bien ils étaient toujours là ce matin... Mais heureusement le bento a tenu toutes ses espérances !!




La partie chaude s'organise autour d'une purée de potimaron, de quelques cubes d'un mélange de céréales et de yakitoris de poulet. Je vous ai déjà parlé de yakitoris et de cette marinade ici et .




J'ai fait ces formes en céréales en les mettant dans un bac à glace et en les congelant. J'ai démoulé le bac et laissé les formes dans le congélateur. Je n'ai plus qu'à me servir lorsque j'en ai besoin !!




Il faut dire aussi qu'il n'y aurait pas de purée de potimarron ou de quelques autres légumes que ce soit sans mon ustensile fétiche : le presse purée !! C'est objet est absolumment magnifique, il est esthétique et pratique. Il faut surtout qu'il soit bien solide...




La partie froide contient juste une petite salade d'endives et de chou rouge toujours saupoudrée de gomasio !!

Le tout est agrémenté de gomasio. Ce gomasio c'est un succulent condiment et une de mes nouvelles passions culinaires !! Et tout ça je le dois à Ciorane la pauvresse qui fait une description truculente sur la façon de préparer son gomasio maison !!




Les pauses avec les collègues et le dessert ont tourné autour de ces petits biscuits aux épices et aux amandes. Ils n'en restent plus... J'ai trouvé cette recette dans le livre de Martha Stewart, biscuits, sablés, cookies, la bible des tout petites gâteaux, que m'a offert Sonia.

dimanche 11 octobre 2009

yakitoris de courges

Il y a actuellement un petit concours pour fêter la semaine du goût sur le thème de la courge… Et comme j’aime beaucoup les courges, j’ai eu envie de me creuser les méninges pour trouver quelque chose de sympathique à faire avec !! Si vous voulez en savoir un peu plus et participez vous pouvez aller rendre une petite visite à mamzelle Gwen !

Alors tout d’abord, petite promenade dans le potager et le jardin pour voir ce que j’ai encore et déjà comme courges… Ah très bien, quelques courgettes pointent encore leur nez et le potimarron est à point !!

En début de semaine j’avais prévu de faire des yakitoris de blanc de poulet, vous allez me dire que c’est un pléonasme vu que ce mot veut dire « oiseaux grillés ». Ce qui fait que je n’ai toujours pas comprit pourquoi il existe des yakitoris au formage et bœuf, qui sont malgré tout succulents !! Pour en revenir à notre oiseau, je me suis donc dit, pourquoi ne pas essayer de marier des courges avec cette recette !!



Brochettes de potimarron et courgettes
1 courgette
1 potimarron

Marinade
1 càs de graines de pavot
3 càs de sucre blond
8 càs de vinaigre de riz

Pour la marinade, mélanger les graines de pavot au sucre et ajouter ensuite le vinaigre de riz. Mélanger jusqu’à ce que le sucre est fondu. Il faut que la marinade soit assez pâteuse.

Découper des carrées de chair tendre de votre potimarron et les faire les cuire à l’eau pendant 4mn. Ne dépassez pas ce temps sinon vous aurez de la purée de potimarron et vous ne pourrez pas les enfiler sur les brochettes. Puis découper, à l’aide d’un économe, des lanières de courgettes. Enfiler ensuite les morceaux de potimarron en les intercalant avec la lanière de courgette.

Faire tremper les brochettes dans la marinade pendant 5mn en les retournant régulièrement. Déposer les dans un plat à bord pour que la sauce ne déborde pas et attendez 2h pour les faire cuire.

La meilleure cuisson, à mon avis, se fait sur une plancha (je dis ça parce que j’ai la chance d’en avoir une sur ma gazinière ;-)) On peut évidemment le faire dans une poêle mais je trouve que c’est quand même moins bon… Donc déposer les brochettes sur la plancha sans mettre de matière grasse et laisser cuire en retournant régulièrement les brochettes sur toutes les faces. A la fin de la cuisson ajouter le reste de marinade sur les brochettes ce qui va finir de les caraméliser.



J’ai également essayé de faire des ronds avec une cuillère parisienne mais elle a rendu l’âme… Ce doit être possible mais il faudrait faire cuire le potimarron avant… Je retente le coup dès que j’ai de nouveau une cuillère parisienne !!


Related Posts with Thumbnails

blogger templates | Make Money Online