lundi 31 août 2009

makis tricolores et grissins sont dans un bento

Dernièrement je suis restée ébahis devant un des bentos de Trotine. Celui dans lequel elle présentait des makis sushis avec deux notes de couleurs différentes. Devant mon assaut de question (je suis très curieuse, vraiment très curieuse…), elle m’a indiqué une vidéo où l’on pouvait admirer un cuisinier en train de réaliser des sushis magnifiques !! J’en ai aussi parlé avec Diana de bento concept qui m’a indiqué un livre en anglais de Ken Kawasumi qui montre ces makis et qui explique comment les réaliser. Vous pouvez aussi allez faire un tour le site de qui parle un peu plus de ce monsieur.

Du coup j’ai voulu essayer d’en faire !! Puisque j’ai du riz naturellement rouge et noir et du riz blanc, je me suis donc essayée à la réalisation de ces makis géants. Oui ils sont beaucoup plus gros. D’habitude je mange un rouleau mais là je ne me suis pris que la moitié du rouleau pour mon repas… Il faut aussi avoir une grande bouche pour l’avaler...


Donc dans ce premier étage, il y a mes makis tricolores, une fleur de carotte au pistil de poivron vert et une tranche de jambon cru qui enveloppe des grissins.


Les fameux makis de plus près. Il y a un petit rouleau de riz noir avec un cœur de carotte, un petit rouleau de riz rouge au cœur de poivron. Et le tout est enroulé dans un rouleau de riz blanc.


Le deuxième étage est constitué d’un triptyque légumineux : poivron vert, carotte orange et courgette blanche. Les séparations sont faites par des grissins.



Les grissins
200g de farine T150
100ml de lait tiède
1 càs d’huile d’olive
1/2 càc de sel
levain
1 càs d’herbes (ciboulette, thym, persil etc.)
1 càs de pavot

Mélanger la farine avec le levain puis ajouter le sel. Ajouter ensuite les herbes et les graines de pavot et mélanger de nouveau. Verser l’huile d’olive et commencer à pétrir puis verser gentillement le lait (il peut falloir un peu plus de lait en fonction de votre goût) et pétrir jusqu’à ce que votre pâte soit souple (10mn).
Couvrir et laisser reposer 2H.
Découper ensuite votre pâte en petits pâtons et former de fins et longs boudins (pour mes bentos, ils font entre 3 et 7 cm de long). Déposer les sur du papier sulfurisé et mettre dans un four chaud à 200°C pour 10mn. Après ces 10mn, sortir la plaque du four, retourner les grissins et remettre à cuire pour 10mn.
A conserver ensuite à l’abri de l’humidité ou à manger tout de suite avec une crème fraîche / ciboulette / citron / sel par exemple !!

dimanche 30 août 2009

Circle Challenge ABC

Ce post n'a strictement rien à voir avec les bentos ou la cuisine... Quoique...

En plus d'aimer cuisiner, de faire un peu de musique, j'adore aussi lire. Et en parcourant la blogosphère j'ai appris qu'il existait des challenges ABC autour des livres... J'ai trouvé l'idée très intéressante mais finalement limitée à une liste de livre que l'on voulait lire. Donc le principe de le faire en cercle, c'est de passer sa liste à son voisin...

Mais pour faire passer à son voisin, il faut être plusieurs... J'ai donc crée un blog spécifiquement pour ce challenge ABC !

Et pour en savoir plus, vous pouvez aller par ici

vendredi 28 août 2009

bento simple et muffin gouash de bleuet

Ce nouveau bento est à classer dans les bentos simples… Il a été réalisé en seulement 10mn. Temps auquel il faut quand même ajouter la cuisson des lentilles. Mais même ça ce n’est pas très long : mettre les lentilles dans le verre doseur et verser le verre dans le magnifique rice cooker. Ajouter trois mesures d’eau et laisser faire le génial rice cooker !
Manger une portion chaude le soir avec une noisette de beurre et de la ciboulette et réserver le reste pour le bento du lendemain en vinaigrette ;-)

Donc ce bento ce compose d’une première partie de lentilles vertes du Berry et de quelques rondelles de courgette.


La suite est beaucoup plus complexe !! Ce bento ce décompose en quatre couleurs :
L’argentée avec quelques filets de sardines cuits aussi la veille, l’orange grâce aux carottes en dés, le violet avec la betterave râpée et le vert avec un reste de poivron également râpé.



Et il y a le dessert : un muffin gouash…


J’ai reçu de madame Gourmande un tube de tartinade de bleuet...

J’avoue que si le design me plaisait beaucoup je ne savais pas trop comment l’utiliser. J’ai donc regardé ce que l’on me proposait sur internet et je n’ai rien vu qui m’intéressait. En revanche, la couleur bleue foncée de cette tartinade m’a invité à tester son pouvoir colorant. L’idée du muffin a donc jailli en moi comme une évidence à cause du Muffins Monday #16 sur le thème des muffins colorés… Vous suivez… Bon le pouvoir de cette gouash est nul dans le cas des muffins… En revanche c’est succulent !!

9 Muffins quinoa bleuet
120g de flocons de quinoa
4 càs de tartinade de bleuet
200ml de lait
90g de farine
90g de beurre demi sel fondu
200g de sucre
2 œufs battus
levain

Mêler les flocons de quinoa, le lait dans un bol et ajouter le sucre. Laissez reposer un petit peu le temps que les flocons s'imprègnent du mélange mais pas trop quand même. Puis ajouter les œufs légèrement battus et le beurre fondu au mélange de flocons. Ajouter ensuite le mélange farine / levain.
Mélanger légèrement et incorporer finalement la tartinade de bleuet. Il est possible d’ajouter encore un peu de flocons de quinoa à ce moment pour avoir quelques flocons biens croustillants.
Mettre au four à 200°c pendant 20 à 25mn pour de gros muffins.

mercredi 26 août 2009

en plein dans le mille

Cette semaine sera une semaine de bento à la maison. Et oui pour cause de grosse fatigue je prends une petite semaine de congé avant les grandes vacances de septembre - octobre. Mais je continue à me préparer des bentos pour m'éviter le piège de l'assiette de spaghettis beurre gruyère que j'adore !!!

Dans le premier compartiment, on voit ce qui a inspiré mon titre... Une cible de râpée de carottes et de betteraves crues du jardin ! Je n’aime les betteraves que crues. Plus que le goût, c’est la texture de la betterave cuite que je n’aime pas.


Et une petite flèche en courgette toujours du jardin. Et là grand regret : je n’ai pas de quoi faire des chiffres. J’ai bien essayé de les découper dans des feuilles de nori mais le résultat était vraiment pitoyable. Mais tout le monde a gagné donc puisque tous les cercles ont donc la même valeur !!!


Dans cet autre compartiment, un rollmops accompagne des mini onigiris sur un lit de poivron vert râpé. Il faut reconnaître que c’est assez pénible de râper un poivron quelque soit sa couleur… Heureusement monsieur K le robot était pour m’aider mais je me suis quand même arracher un bout de l’index droit…


Ces mini onogiris sont au riz thon œuf de caille mayonnaise. En fait un reste de salade de riz du weekend end…


J’ai donc acheté lors de mon weekend parisien des moules à mini onigiris et mini carrés chez Komikku et franchement c’est accessoires sont carrément formidables !!! Ils font des formes mignonnes et très pratiques pour mettre dans un bento et c’est très facile d’utilisation.


C’est un moule composé de trois parties avec un premier compartiment qui reçoit la forme à l’intérieur. Ce compartiment est percé à l’autre extrémité pour démouler parce que c’est plus rigolo (vous suivez toujours…) Et la forme est divisée en deux parties pour pouvoir mettre la préparation dedans. Hop on appuie. Hop on éjecte. Hop on prend en photo. Hop on mange !

halte à la morosité de Papilles et Pupilles

Halte à la morosité !!!


Je joue !


Logo Jeu Halte à la Morosité - Papilles et Pupilles

Si vous voulez jouer aussi, suivez la main !



Et voici ma photo anti morosité :


Sur cette photo, on peut voir mes trois chats : Battiture à droite qui reçoit un coup de patte de Loupe sous l'oeil totalement inattentif de son père Léo....

lundi 24 août 2009

un week end parisien

Voilà presque maintenant deux ans que je ne m'étais arrêtée à Paris... En compagnie de Fred Carmin, nous avons fait une petite visite à la capitale !!

Tout d'abord nous avons réservé une chambre d'hôtel à l'hôtel de deux gares ! Un hôtel fort sympathique et surtout très économique ! L'autre avantage c'est qu'il est plutôt bien situé entre la gare de Lyon et la gare d'Austerlitz. Après avoir posée nos affaires à l'hôtel nous sommes allées faire une petite visite du magasin Kikoumaru où j'ai pu faire quelques emplettes...


L'après midi, nous avons visité trois expositions à Beaubourg et une partie de l'exposition permanente sur le féminisme. Nous avons donc pu nous poser des questions sur la moquette rouge de l'exposition de Philippe Parreno dont seule l'affiche était alléchante... Nous avons écouté et marché dans la nature de Laurent Grasso... Et surtout admiré les sculptures d’Henri Gaudier-Brzeska !

Le soir nous avons écouté une partie de concert au caveau des oubliettes et circulé parmi les pique-niqueurs des quais. Nous avons aussi écouté de la salsa, du tango et du folk et dans les différentes alcôves qui rythment les quais parisiens. Une belle soirée...

Vous pouvez suivre notre parcours pédestre du samedi, en violet sur cette carte.


C'est pourquoi, le dimanche, nos pieds et nos jambes demandaient grâce... Nous avons donc pris le bus pour aller déguster notre petit déjeuner à Mouffetard. Puis nous avons choisi d'aller visiter les expositions proposées par Le Louvre. Nous sommes rapidement passées sur l'exposition Bréget au Louvre : un apogée de l'horlogerie européenne. J'avoue que j'espérais voir des mécanismes mais nous avons surtout vue des montres.... De très jolies montres... L'exposition ou plutôt le catalogue d'exposition bénéficie du soutien des montres Bréget S.A....
En revanche, nous avons admiré l'exposition des photos du Louvre pendant la guerre : regards photographiques 1938 - 1947... Quel travail !! Les personnels du Louvre ont du empaqueté et manipulé un nombre incroyable d'œuvres d'art pendant cette période et les déménager quatre ou cinq fois...


L’après midi était bien avancée quand nous avons décidé de manger… Nos pieds nous ont arrêtées dans la galerie du Louvre devant le starbuck coffee. Nous avons mangé une spring salade. Il s’agit d’une sorte de bento en fait. Dans une boîte en plastique compartimentée, on trouve un compartiment avec une salade et une tranche de blanc de dinde, un autre compartiment avec une salade de blé et un dernier compartiment avec des sortes de croquettes au fromage. Voici la liste des ingrédients…



La journée s’est ensuite terminée sur la visite du magasin Komikku où j’ai encore pu réaliser quelques emplettes…



Et puis hop le train et retour en Normandie !

vendredi 21 août 2009

Les pralines aux noix d'Amazonie

Précédemment, je vous avais dit ici que je vous donnerais la recette des pralines aux noix d'Amazonie.

Cette recette vient originalement de mon livre "gourmands de nature" et contient normalement des noix de pacane.

Comme je n'ai pas de noix de pacane j'ai fait cette recette avec des noix d'Amazonie. Et c'est vraiment très bon. C'est aussi plein de beurre....
J'ai également divisé les proportions par deux.



Pralines aux noix d'Amazonie
225 g de beurre demi sel
1 tasse de sucre complet
1 tasse de farine (150g)
levain
2 œufs battus
1 càs de vanille
½ tasse de noix d'Amazonie

Faire fondre le beurre et mélanger le avec le sucre, les œufs légèrement battus et la vanille. Mélanger à part la farine et le levain et ajouter le à la première préparation.
Hacher grossièrement les noix d'Amazonie et mélanger les à la préparation.
Déposer le tout sur une plaque à cuire recouverte de papier sulfurisé et étaler la en une couche de 5mm environ.
Mettre au four pendant 30mn à 160°C.


Astuce : découper des morceaux rectangulaires ou carrés et déposer les sur une grille pour qu'ils sèchent des deux côtés.

mercredi 19 août 2009

simple et rapide

Cette semaine est un peu spéciale et très rapide... Donc voici un bento à son image : simple et rapide, réalisé en 10mn, le matin avant de partir...


J'ai mangé les restes de mon fameux poulet de 2,8kg... Avec un duo de quinoa rouge et blanc (toujours du recyclage !) et une salade de brocolis crus, tomate mozzarella et courgettes au basilic !
Mais le plus intéressant dans ce repas, c'est le dessert qui l'accompagnait !! Surtout que j'ai souffert avant de manger cette succulente tartelette aux prunes sauvages !


Elles sont sauvages mais elles ne mordent pas... En tout cas pas elles... En effet, ce prunier sauvage est au milieu d'une haie qui longe le pré... Pour y accéder, il faut d'abord passer sous le fil électrique, éviter les offrandes bovines, couper l'épine qui s'est emmêlée dans le prunier et enfin déplier l'échelle pour attraper les prunelles... Jusque là tout est simple !!

Mais après la cueillette... Viennent... Les démangeaisons....


et Les Terribles Aoûtats ont encore fait une victime !! MOI !!!


5 tartelettes aux prunes
pâte brisée :
100g de farine T150
80g de farine de châtaigne
150g de beurre demi-sel
2 càs de sucre en poudre rapadura

Crème :
10cl de lait
2 càs de sucre rapadura
1 càs de farine de châtaigne

Faire tiédir le lait en mélangeant le sucre et la farine. Il ne faut pas qu'il y ait de grumeaux. Réserver.
Mélanger les farines et le sucre, puis le beurre ramolli en cube. Former une boule. Si le mélange paraît un peu sec, il est possible de rajouter un peu d'eau...
Former les tartelettes à l'aide d'un emporte pièce (genre bol...) et les déposer sur une plaque à tartelettes. Pendant le préchauffage du four (200°C) mettre les tartelettes à précuire pendant 5 à 10 mn. Couper et dénoyauter les prunes et les déposer sur les fonds de tarte. Verser la crème par dessus et enfourner pour 20 à 25 mn dans un four chaud à 200°C.
Si les prunes sont un peu acides, comme c'est le cas ici, ajouter une petite cuillère de sucre par dessus avant de déguster !




Et d'ailleurs, ils mordent ou ils piquent ces aoûtats ??? L'aoûtat est un acarien qui enfonce ces pièces buccales dans notre chair.... Alors morsure ou piqûre ?

lundi 17 août 2009

Encore des boulettes !!

Mais cette fois ci des boulettes de viande et plus précisément un foie et des rognons de poulet. Ce samedi, j'avais décidé de faire un poulet au four. Je n'avais encore jamais cuit de poulet au four de toute ma vie, il était donc temps. En plus, une amie, m'avait fait saliver sur un étal de poulet quelques semaines auparavant... Merci à ElleN ! Revenons à nous poulets... J'avais décidé de faire le tout premier poulet de ma vie ce weekend end. Je suis donc allée au marché acheter un bon poulet sur l'étal en question.


De retour à la maison, je m'attelle à la tâche... Il est 12h15, il fait 2,8 kg et là j'apprends qu'il faut 1h de cuisson par kg... Et bien je n'ai pas mangé de bonne heure ce samedi... Heureusement qu'il y avait un grave pour patienter... Je déballe la bête et là horreur il y a la tête... Mais est-ce qu'il est vidé me demandais-je alors ??? Je regarde le croupion interrogative et je vois des abats à l'intérieur de la bête... Non ouf, il est vide mais le vendeur avait replacé les abats !! Et quelle bonne idée parce que j'adore ça !

Où veut elle en venir me direz vous... Et bien c'est avec ces abats que j'ai cuisiné mes boulettes !!!



Donc ici boulettes d'abats de poulets sur camembert de quinoa rouge et sable,

Et sa feuille de basilic.



Et ici un œuf de caille déguisé en poule qui se la coule douce sur un nid de poireaux et tomates !

Les yeux de la poulette sont des grains de sel d'Hawaï offert par Thracinee !


3 boulettes d'abats
2 foies de poulet de 2,8 kg
2 rognons de poulet de 2,8 kg
ail
sel
poivre
cumin
ciboulette
basilic

Faire revenir dans un soupçon d'huile les foies, les rognons, l'ail et assaisonner. Mixer la préparation avec la ciboulette et le basilic puis façonner les boules.


Félicitations à ceux et celles qui sont arrivés ici en cherchant : « où trouver du carmin chez le poissonnier » et « y avait il du citron dans la cuisine gauloise ».

samedi 15 août 2009

des papillons au jardin : un moment de bonheur !

Ce billet est juste un petit moment de bonheur...

Il y a maintenant trois ans j'ai découvert de drôles de bestioles dans mon jardin : des chenilles noires à points blancs qui colonisaient les orties..


L'inquiétude était immense parce que d'une part je mange des orties... Il y a donc conflit de territoire... Et d'autre part des fuchsias poussant juste à côté de cette zone d'orties, j'avais un peu peur pour eux...

J'ai donc cherché sur internet : chenilles noires à points blancs.... Et là réponse fut : paon du jour !! Donc ces bestioles ne se nourrissent pas de fuchsias mais surtout d'orties et font de magnifiques papillons !!


Suite à cette aventure, j'ai découvert le site de Noé Conservation et son travail sur le recensement des papillons de nos régions : l'Observatoire des Papillons. J'ai inscrit mon jardin et depuis maintenant trois ans, je compte les papillons et j'enregistre mes données sur le site de l'Observatoire. On peut ainsi suivre l'évolution de la population des papillons !!

Bon la première année, je ne reconnaissais que deux papillons : le paon du jour et le robert le diable. La deuxième année, j'ai ajouté l'amaryllis et le vulcain a ma collection. Et cette année, j'ai aussi des belles dames, des petites tortues, des soucis et des moro sphinx !!

Quelle surprise lorsqu'en juin j'ai vu ce drôle de papillon voleté dans la plate bande devant la maison... Et puis il y en a eu deux et au mois de juillet trois et un seul pour l'instant pour ce mois d'août.

Et j'ai réussi à filmer cette créature !! Voici donc ce petit moment de bonheur !


Alors surtout n'hésitez pas à allez visiter le site de

Noé Conservation !!

jeudi 13 août 2009

bento à boulettes

Boulettes de riz, boulettes de poulets, de bœufs, Noiraudes : des boulettes qui agrémentent agréablement nos bentos...Et je n'en avais encore jamais fait parce que je vous avoue que je n'aime pas trop le contact gluant du riz sur mes mains.
En fait, je moule, je pétris, j'aplatis avec une grosse cuillère en bois. J'ai quelques petits moules à riz aussi mais rien pour faire des boules. J'ai essayé le cellophane comme montré ici par Poocelina mais mon test n'a pas été très concluant... Ce qui n'est pas le cas de Poocelina parce que son moulage est vraiment parfait !!!


Depuis un petit moment ces boulettes me trottaient dans la tête... En début de semaine je suis tombée sur le post de Trotine et de ces boulettes. Et la j'ai craqué !!! Tant pis pour le gluant, il fallait que je fasse ces boulettes et Trotine m'y a encouragé !! Alors ce bento lui est tout naturellement dédié !!



Les fameuses boulettes ! Elles sont au couscous de quinoa épeautre assaisonnées de sel et de poudre fine et rehaussé pour une moitié de pavot et pour l'autre de lin brun et doré. Quelques fleurs de courgettes leur tiennent compagnie.

Et un chat, un chien et un ours batifolent sur un rollmops...



Sur un lit de chou violet et de courgettes, une fleur de courgettes s'épanouit et montre son pistil de chou violet et poivron rouge (on voit bien que ce n'est pas la même couleur !!). Et quelques feuilles de menthe lui tiennent compagnie.


12 Boulettes
50g de semoule quinoa épeautre
10cl d'eau
2 càc de poudre fine
sel
graines de pavot, lin brun et doré

Ajouter le sel et la poudre fine dans l'eau et faire cuire la semoule jusqu'à absorption complète de l'eau (en rice coocker c'est idéal !)
Laisser refroidir puis prendre une petite portion de la préparation dans une main et former une boule. Rouler les dans les graines.

mardi 11 août 2009

komamonyo et furoshiki

Maintenant que je suis de retour dans ma cuisine... Je peux utiliser ma nouvelle bento bako !! D’où le titre de ce post puisque c'est son petit nom : komamonyo.

Et la voici cette boîte sous tous les angles !!!


Alors pourquoi ajouter furoshiki dans le titre.... Et bien parce que depuis que j'ai reçu cette boîte je ne cesse de penser à lui faire un furoshiki mais aussi un élastique pour la fermer. Et bien ce fut chose faite ce week-end puisque ma mère m'a appris à coudre !!! Et maintenant comment est-ce que l'on emballe un cylindre... Enfin pas juste un cylindre... Mais un cylindre plein de nourriture...
J'ai alors testé pour vous le pliage suika tsutsumi. Il s'agit d'un pliage pour objet rond genre melon. Et bien cela ne fonctionne pas : la nourriture se renverse... Conséquence : votre repas perd de son charme et vous avez une lessive à faire....

J'ai donc adapté un yatsu musubi avec un soupçon de suika tsutsumi... J'ai essayé de vous faire un schéma... Mais pour avoir plus de détails sur la façon de nouer ces tissus, vous pouvez aussi aller visiter ce site !


Et voilà ce que cela donne en vrai....


Et voilà ma si jolie boîte avec mon repas de ce midi !!


Dans cette première partie, il y a des makis de céréales (mélange d'épeautre, blé, seigle d'une marque bretonne bien connue) avec de la menthe et du poivron rouge, sur un lit de tomate.


Dans la deuxième partie, une salade de chou violet.... avec des fleurs de poivron rouge et de gouda, le tout parsemé de quelques feuilles de menthe.
Related Posts with Thumbnails

blogger templates | Make Money Online